le ministère de l’Urbanisme interdit de construire dans les sites fragiles

Un immeuble de cinq niveaux en construction s’écroule dans la commune de Kasa-Vubu à Kinshasa. Radio Okapi. Ph/Innoncent Olenga

Il est désormais interdit de délivrer des permis de construire et d’autres documents y relatifs sur les sites et espaces inconstructibles et fragiles qui endeuillent les populations congolaises. Le ministre d’État en charge de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu, l’a indiqué dans un arrêté publié lundi 2 décembre.

Pius Muabilu explique que toutes ces mesures s’imposent, pour rêver zéro la catastrophe à cause des constructions anarchiques et autres violations des normes urbanistiques et architecturales dans le pays.

Selon cet arrêté ministériel, le secrétaire général du ministère de l’Urbanisme et Habitat devrait transmettre au ministre la liste de toute personne désireuse d’obtenir le permis de construire.

Pour raison de traçabilité, de transparence et de publicité, cette liste devrait être publié sur le site Internet du ministère. Tout ordre de mission de descente sur le terrain, pour l’inspection des chantiers et espaces publics, doit recueillir au préalable l’avis du Ministère ayant en charge l’Urbanisme et Habitat, pour prévenir tout dérapage et anarchie ».

Parlant justement de dérapage et pour prévenir les dangers qui guettent certains compatriotes en cas d’autres pluies diluviennes sur Kinshasa et autres villes de la RDC, le ministère de l’Urbanisme et Habitat attend dépêcher sur le terrain ses services dans toutes les villes du pays, pour aller s’imprégner des défis de chaque ville, afin d’intervenir.

Partager avec vos amis: