RDC: Honorable Claudel Lubaya propose au chef de l’État quelques pistes de solution pour l’amélioration des condition des vies des congolais.

Étant donné que le Progrès social, la Création des emplois sont le cheval de bataille du Chef de l’État, l’honorable Claudel Lubaya, a lancer un message révoltant à l’État et le peuple congolais.

Un message qui commence par le slogan de L’udps, « Oui, le peuple d’abord », par cette phrase l’élu de Kananga rappelle à tous que c’est l’intérêt du peuple qui compte d’abord.

Extrapolant ce slogan le Président de L’UDAO trouve inacceptable que le congolais qui n’a que la Rdc comme Patrie sois traité comme un étranger chez lui.
« l’État de droit entendu comme un État juste, ne peut l’être dans l’absolu qu’en accordant les justes priorités à ses propres citoyens » a t-il éclaircit.

C’est dans cette même logique qu’il a présenté sa pensée politique « Le congolais de préférence » Claudel André Lubaya propose que cette idée soit perçue comme l’ensemble des mesures, programmes et politiques conçus et mis en œuvre par l’État congolais pour garantir aux congolais une transition vers le progrès social.

Il en appel donc à l’État congolais de veiller à ce que l’accès à l’emploi soit garanti pour tous et que sa législation en vigueur soit de stricte application à fin que les citoyens congolais soient traités avec dignité par leurs employeurs y compris l’État lui-même.
« Il revient à l’État, fort du rêve Présidentielle de créer des milliardaires, de veuillez à ce que les opérateurs économiques nationaux bénéficient d’un traitement de faveur en matière fiscale, douanière… » a expliquer Claudel Lubaya.

Pour que le rêve du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi se matérialise , l’élu de Kananga appel aux pouvoirs publics d’agir en conséquence par une stricte application des lois en matière du travail et du petit commerce ainsi que la mise en œuvre des politiques incitatives à même d’assurer l’émergence d’une classe moyenne nationale, par l’accès en exclusivité et en priorité, de l’entrepreneuriat congolais aux marchés publics.

  • Divine Ambodi/Simcongo presse
Partager avec vos amis: