RDC : réouverture imminente de la maison Schengen à Kinshasa

Vue de la Maison Schengen à Kinshasa,

La RDC et la Belgique ont signé vendredi 22 février 2019 à Kinshasa un accord sur la réouverture de la Maison Schengen, dispositif consulaire commun chargé de la délivrance des visas des 17 pays européens, fermée sur décision des autorités congolaises depuis un an.

Selon l’accord paraphé par Francois Beya, conseiller spécial du chef de l’Etat congolais en matière de sécurité et Philippe Bronchain, chargé d’affaires par intérim de l’ambassade de Belgique en RDC, la réouverture effective de la Maison Schengen devrait intervenir dans les 10 jours ouvrables à dater de la signature de l’accord.

Le texte lui-même indique que la nouvelle maison Schengen ouvrira sous un nouveau label qui sera défini après consultations avec les partenaires de l’espace Schengen.

Un guichet spécial sera instauré pour les détenteurs des passeports diplomatiques. Ces derniers pourront avoir droit aux visas ayant une validité initiale de trois mois avec plusieurs entrées. En accord avec les ambassades des Etats-membres de l’espace Schengen, il est institué un comité de pilotage qui sera chargé de la bonne mise en œuvre des dispositions de l’accord conclu et de l’examen régulier des questions opérationnelles liées à l’application de la politique commune des visas en RDC.

Les deux parties ont également institué un mécanisme structurel d’évaluation entre la direction générale des affaires consulaires, l’office fédéral belge des étrangers et la Direction générale des migrations (DGM) dont Francois Beya assurait la Direction avant sa nomination comme conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité.

La RDC s’engage de son côté à rétablir l’immunité diplomatique sur le bâtiment dédié aux activités de la nouvelle « Maison Schengen ».

Le chargé d’affaires intérimaire du Royaume de Belgique s’est réjoui de cette avancée dans le cadre de la normalisation des relations entre la RDC et l’Union européenne.

« On va communiquer sur internet, les éléments nécessaires pour le renouvellement. Parmi les modifications qu’on va apporter, dorénavant on va travailler sur le système de rendez-vous. Jusqu’à présent, il n’y avait pas de système de rendez-vous. Ce qui, parfois, provoquer des frustrations. Avant, vous pouviez venir et passer trois à quatre heures [à la Maison Schengen, NDLR] avant d’être reçu », a déclaré Philippe Bronchain.

La Maison Schengen – administrée par la Belgique – avait été fermée en février 2018 à la suite d’une escalade dans les relations diplomatiques entre la RDC et le Royaume de Belgique. L’ancienne puissance coloniale avait décidé unilatéralement de reverser directement aux ONG son aide au développement, suscitant le courroux de Kinshasa qui avait, en plus de la fermeture de la Maison Schengen, réduit les rotations de SN Brussels sur Kinshasa et ordonné la suspension des activités d’ENABEL, l’agence belge de développement. 

source:radiookapi

Partager avec vos amis: