Scandale sexuel au Kongo central :Maitre Chief Tshipamba NGAMBAMALU estime que la procédure judiciaire n’est pas respectée

Le flou qui persiste dans le dossier du scandale sexuel au kongo Central doit être clarifié, plaide maître Chief Tshipamba avocat pré la cours et chef de cabinet « Empire of Law »

Pour lui, les autorités politico-administratives doivent s’impliquer pour que le coupable  réponde à  ses actes devant la justice.

Toute fois en  sa qualité d’expert en droits et en matière de la lutte contre la corruption, il trouve que la procédure d’interpelletion du gouverneur Atou MATUBUANA est biaisée du faite que l’Assemblée provinciale du Kongo Central devrait se prononcer d’abord sur la nécessité ou non  de le transférer devant la justice dans la mesure où jusque là rien ne prouve qu’il  est complice ou impliqué dans cette  affaire.

Maitre TSHIPAMBA estime par ailleurs que l’invistiture du ministre provincial de l’intérieur comme gouverneur  intérimaire ne dévait pas avoir lieu aussi longtemps que le gouverneur de cette province et son adjoint ne sont pas encore administrativement démis de leurs fonctions.

Abordant la question de la double Nationalité de l’un  des acteurs principaux de cette affaire appelée Moi qui serait retrouvée au Kongo Brazzaville en fuite et que son extradition pose problème à cause de sa nationalité Canadienne maître Tshipamba estime que celà doit interpeller Les deux autorités dans les choix de leurs collaborateurs.

c’est depuis plusieurs semaines que le gouverneur et Vice gouverneur du Kongo Central ont été invités par l’ancien Ministre de l’intérieur Bazile  Olongo à Kinshasa pour raison d’enquête.

Partager avec vos amis: