Inhumation de Rossy Mukendi : «Un flou plane», dénonce le mouvement citoyen Cocorico

L’assistance à la messe dite à Kinshasa le 16/03/2018 en la cathédrale Notre Dame du Congo en mémoire des victimes de la marche organisée par des laïcs catholiques en février 2018. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Rossy Mukendi, tué lors de la marche du 25 février dernier, n’est toujours pas inhumé, a dénoncé samedi 7 avril le mouvement citoyen Cocorico. Selon ce mouvement, le collectif des avocats qui a reçu mandat de la famille du défunt ne donne pas d’informations claires sur les funérailles.

«Nous avons qu’il y a un flou qui plane. Nous ne savons pas comment avoir une communication exacte par rapport à l’état du corps de notre frère, le vaillant combattant Rossy Mukendi», a déploré Gloire Watshipa.

Selon lui, quand ils contactent la famille de Mukendi, elle les renvoie au collectif d’avocats qui a reçu mandat au nom de la famille.

«Notre grand étonnement est que le collectif des avocats. Ce collectif ne sait pas nous communiquer exactement la vraie information. Nous ne soupçonnons personne, mais nous demandons à ces avocats de communiquer», a souhaité Gloire Watshipa.

Il a aussi demandé aux autorités provinciales de s’impliquer pour que le corps de Rossy soit mis en terre.

Toujours à ce sujet, le Forum des défenseurs internationaux des droits humains, une ONG de la société civile, a déclaré à Radio Okapi que la Famille de Rossy Mukendi s’était présentée samedi 7 avril à la morgue de l’hôpital général de Kinshasa pour voir son corps mais l’accès n’a pas été autorisé.

Partager avec vos amis: