Leïla Zerrougui « rassurée » de la volonté des autorités de collaborer avec la MONUSCO

De gauche à droite, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en RDC et cheffe de la MONUSCO, Leïla Zerrougui, et le Premier ministre de la RDC, Bruno Tshibala, lors d’une rencontre à Kinshasa, le 16/02/2018. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La nouvelle Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC Leïla Zerrougui s’est dite « rassurée » de la volonté des autorités congolaises de collaborer avec la MONUSCO. Elle l’a dit vendredi à l’issue de l’audience que lui a accordé le Premier ministre Bruno Tshibala.

« Je crois et ce qui me rassure, c’est que tous les représentants du gouvernement  avec qui j’ai parlé sont ouverts à une collaboration, à une discussion et à voir comment on peut capitaliser sur ce qu’on peut faire ensemble  et sur comment on peut le faire mieux qu’avant et améliorer notre posture» a rapporté à Radio Okapi Mme Zerrougui.

Afin d’améliorer justement les actions de la MONUSCO sur terrain, la cheffe de la MONUSCO a promis de mener un plaidoyer auprès du Conseil de sécurité de l’ONU pour que la mission puisse disposer de plus de moyens.

« J’espère qu’on pourra faire de notre mieux, qu’on aura plus des moyens qui sont parfois pas disponible. Vous savez, quand vous n’avez pas de moyens de voler la nuit, vous ne pourrez pas voler la nuit » a soutenu Leïla Zerrougui, avant de s’engager à améliorer les choses « là où la MONUSCO est déjà là ».​

Partager avec vos amis: