Marche du CLC : deux personnes tuées, la MONUSCO appelle à des enquêtes

Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en RDC et cheffe de la MONUSCO répond aux médias après une rencontre avec le ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, à Kinshasa, le 16/02/2018. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Leïla Zerrougui regrette qu’au moins deux personnes aient été tuées lors de la marche des fidèles catholiques organisée dimanche 25 février à l’appel du Comité laïc de coordination (CLC).

Dans un communiqué rendu public dimanche dans la soirée, la MONUSCO fait également état de 47 blessés et plus de 100 arrestations rapportés par les équipes d’observation de la MONUSCO déployées sur l’ensemble du territoire.

Leïla Zerrougui appelle les autorités congolaises à « mener des enquêtes crédibles sur ces incidents et à prendre les sanctions appropriées ».

La cheffe de la MONUSCO invite par ailleurs toutes les parties prenantes à faire preuve de retenue et souligne l’importance de respecter les droits du peuple congolais à la liberté d’expression et au droit de manifester pacifiquement.

Mme Zerrougui demande également tous les acteurs politiques congolais à jouer un rôle constructif dans la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016 qui selon elle « demeure l’unique voie viable devant mener à la tenue d’élections ».

Partager avec vos amis: