RDC : signature de la charte constitutive du Front commun pour le Congo à Kinshasa

Le Premier ministre, Bruno Tshibala et les membres de son gouvernement lors de son investiture à l’Assemblée nationale à Kinshasa, le 16/05/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les chefs des composantes politiques membres du gouvernement issus de l’accord du 31 décembre 2016 ont signé ce dimanche à Kinshasa, la charte constitutive du Front commun pour le Congo (FCC).

Aubin Minaku pour la composante Majorité présidentielle, Bruno Tshibala pour le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, José Makila pour le compte de l’opposition signataire de l’accord de la cité de l’union africaine et Maguy Kiala pour la Société civile, ont signé cette charte.

Jean-Lucien Bussa, Pierre Kangudia, Justin Bitakwira, Steve Mbikayi, Thomas Luhaka, Egwake Omer, Basile Olongo ont aussi signé cette charte.

Les membres de l’opposition au sein du gouvernement de l’union nationale et la Majorité présidentielle avaient annoncé le 7 juin, la création d’une plateforme électorale appelée Front commun pour le Congo (FCC).

L’objectif de cette plateforme est de permettre à ses membres de participer, sur la base d’un programme commun, à la conquête démocratique du pouvoir à tous les niveaux aux prochains scrutins pour lesquels les membres de la coalition apporteront leur soutien à une candidature unique à l’élection présidentielle.

Chaque membre de cette grande coalition garde son identité et son autonomie tout en restant soumis à la discipline du groupe et respectueux de ses devoirs en tant que membre dans le respect de la charte du FCC.

Le président Joseph Kabila est l’autorité morale du Front commun pour le Congo du fait de son initiative et du caractère fédérateur de cette plateforme, note Lambert Mende.

Le FCC reste « ouvert à l’adhésion des partis et regroupements politiques, des personnalités indépendantes et de la société civile ».

Partager avec vos amis: