Révérend Ekofo : « Nous devons léguer à nos enfants un pays où l’Etat existe réellement »

 

Les révérends-pasteurs responsables de l’Eglise protestante au Congo lors du culte en mémoire de Laurent Désiré Kabila le 16/01/2018 à Kinshasa dans la cathédrale du Centenaire protestant. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le révérend François David Ekofo Bonyeku, officiant du culte célébré à l’occasion de la commémoration du 17e anniversaire de l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila a appelé les dirigeants de la RDC à restaurer l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du pays. Il a appelé les dirigeants congolais au véritable nationalisme et à se mobiliser pour léguer à la génération future un pays où l’Etat existe réellement.

« Nous devons léguer à nos enfants un pays où l’Etat existe réellement. Je dis bien réellement. Parce que j’ai l’impression que l’Etat n’existe pas vraiment, l’Etat n’existe pas réellement. Il faut renforcer l’autorité de l’Etat. Nous devons léguer à nos enfants un pays où l’Etat est réel, un Etat responsable, où tout le monde est égal devant la loi. Quand vous devez enfreindre la loi de la République, on vous arrête, on vous juge, on vous condamne comme tout citoyen », a déclaré François David Ekofo dans une prédication à la cathédrale du centenaire protestant devant une assistance composée essentiellement d’acteurs politiques et retransmise en direct à la télévision publique.

Il a demandé aussi aux dirigeants de léguer aux générations futures un pays riche où les habitants pourront manger à leur faim.

« Frères et sœurs, ne cédons pas un millimètre de notre pays à qui ce soit. Ce que nous avons reçu de nos pères, nous devons le transmettre à nos enfants. Nous avons reçu un pays uni, transmettons à nos enfants un pays uni. Nous devons léguer à nos enfants un pays riche, un pays avec une autosuffisance alimentaire. Je reconnais qu’on peut importer la technologie. Mais dépenser le peu de devises que nous avons pour importer à manger, c’est inadmissible pour la RDC. Il faut renforcer l’autorité de l’Etat», a dit le prédicateur.

En vue de permettre au Congo de mieux prospérer, l’officiant a invité tous les pays voisins de la RDC à s’occuper du développement de leur territoire sans penser à spolier un seul millimètre carré de la RDC.

« Je dis à nos voisins : Dieu vous a donné votre terre. N’enviez pas la nôtre. Travaillez chez vous au lieu d’envier la RDC et avoir les stratégies pour profiter de nos richesses. Ne prenez pas un centimètre de la RDC ; parce que le Congo ne sera pas toujours faible comme il est maintenant. Il va se réveiller un jour », a-t-il prévenu.

Partager avec vos amis: