Administrateur National des Droits de l’Homme, NO-B

Avis de vacance de Poste Interne et externe 

Administrateur National des Droits de l’Homme, NO-B  

  • DATE DE PUBLICATION:      25 Octobre 2018 
  • DATE LIMITE DE DÉPÔT DES CANDIDATURES:   13 Novembre 2018
  • LIEU D’AFFECTATION:      Multiples

NUMÉRO DE LA VACANCE:  MONUSCO/17/Human Rights/2018  Vacance ouverte exclusivement aux ressortissants de la République Démocratique du Congo.  
Ce poste est à pourvoir à la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO), au sein du Bureau Conjoint pour les Droits de l’Homme du BHCDH/MONUSCO. L’Administrateur National des Droits de l’Homme fera rapport au Coordinateur (P3) du Bureau de terrain du BCNUDH sous l’encadrement et la direction globale du Directeur adjoint du BCDH. 

Responsabilités: Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, l’Administrateur National des Droits de l’Homme aura la charge de s’acquitter des tâches suivantes: 

  • Rechercher, collecter, vérifier, analyser et synthétiser les informations, notamment des informations provenant des sources f information, ayant toute pertinence aux droits de l’homme dans la zone désignée;
  • Participer avec d’autres responsables des DH aux discussions avec les autorités compétentes et autres acteurs d’influence en vue d’arrêter ou prévenir les violations des droits de l’homme, de solliciter des autorités d’autres actions palliatives et empêcher les violations de même nature de se produire à l’avenir.
  • Aider à assurer la liaison avec les autorités appropriées du gouvernement national, de la société civile, des agences des Nations Unies, des Fonds et Programmes avec des mandats complémentaires, et autres partenaires concernés pour surveiller l’évolution de la situation des droits de l’homme;
  • Suivre et faire rapport sur les enquêtes, les poursuites, les procès pour violations des droits de l’homme dans les cours civiles et militaires. 
  • Surveiller les institutions judiciaires nationales et le respect par elles des instruments internationaux sur les droits de l’homme ainsi que la mise en œuvre par les organes des droits de l’Homme des Nations Unies des recommandations. 
  • Concourir à l’élaboration des initiatives pour renforcer l’intervention lors de la survenue des cas de violations et abus systématiques ou diverses formes émergeantes des droits de l’homme;
  • Participer aux enquêtes sur les violations des droits de l’homme et du droit humanitaire international;
  • Rédiger divers rapports, briefings et autres types de communication en rapport avec les droits de l’homme dans le respect des standards établis;
  • Contribuer à la formulation des recommandations et stratégies significatives pour mieux promouvoir et protéger les droits de l’homme dans la zone de la Mission;
  • Contribuer à la transversalisation des droits de l’homme dans la formulation et la mise œuvre des activités de la Mission de maintien de la paix de l’ONU et de l’agence des Nations Unies au niveau du pays et au niveau local; 
  • Appuyer l’intégration des droits de l’homme dans l’action humanitaire par la participation aux activités de préparation et intervention d’urgence, notamment le travail du Cluster Protection, selon la nécessité;
  • Identifier les besoins en protection et assistance des victimes et témoins des violations des droits de l’homme; Suivre et appuyer la société civile dans son travail visant l’établissement d’un réseau de protection pour les victimes et les témoins; 
  • Travailler directement avec les autres composantes/sections de la Mission/opérations de l’ONU, notamment la police et les militaires, en vue d’intégrer les considérations des droits de l’homme dans leurs activités respectives; Concourir à appuyer les efforts de renforcement des capacités de la société civiles, des autorités de l’État, notamment pour aligner les réformes des lois et de l’État de droit avec les normes internationales des droits de l’homme et pour que l’État puisse répondre aux obligations du droit international des droits de l’homme;
  • Soutenir les autorités nationales dans la mise en œuvre par eux des recommandations formulées par les Organes du Traité de l’ONU, les Procédures spéciales et autres mécanismes du Conseil des Nations Unies pour les Droits de l’homme;
  • Participer à la conception, livraison et évaluation des programmes de formation en droits de l’homme des officiels nationaux, des représentants de la société civile, des organisations non gouvernementales (ONG) de défense des droits de l’homme et autres parties prenantes nationales afin de construire les capacités nationales;
  • Assurer la saisie à temps des cas précis et vérifiés des violations des droits de l’homme dans une base des données conformément aux normes établies;
  • Concourir à l’intégration des perspectives /considérations du genre  et questions spécifiques des femmes/filles dans toutes les activités;
  • Intégrer une méthodologie élaborée par l’UN dans les activités de surveillance, du rapportage et d’enquêtes des droits de l’homme;
  • S’acquitter d’autres taches connexes qui lui sont assignées.  


 Compétences: Professionnalisme: Sensibilité à l’environnement politique et social et capacité à adapter les comportements comme il sied; Connaissance approfondie des principes fondamentaux des droits de l’homme et du système des mécanismes internationaux; Connaissance basique des mandats internationaux liés à la position et aux méthodologies des droits de l’homme de l’ONU; Capacité de surveiller les problèmes liés aux droits de l’homme au moyen des sources multiples d’information et capacité à indiquer les moyens éventuels pour leur résolution, notamment par des interventions dans les efforts de plaidoyer ; Capacité de rassembler, vérifier, évaluer et intégrer les informations pertinentes des droits de l’homme provenant de diverses sources; capacité à identifier de nouvelles et meilleures approches vis-à-vis des processus de travail et de les incorporer dans le travail quotidien; Capacité de comprendre la pertinence d’autres domaines tels que la protection des civils, l’action humanitaire, le développement, le DDR, l’état de droit, les réformes législatives et l’appui aux élections, aux questions et activités des droits de l’homme; Connaissance de base de la conception des projets, surveillance et évaluation; Se soucier de prendre en compte le principe de l’égalité des sexes et de la participation sur un même pied d’égalité des hommes et des femmes à tous les domaines d’activité.  
Aptitude à la Communication: S’exprimer clairement et efficacement, tant oralement que par écrit ; Écouter les autres, bien les comprendre et donner suite comme il convient ; Poser les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue ; Adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel on s’adresse ; Faire preuve d’ouverture d’esprit par le partage de l’information avec tous ceux qu’elle intéresse et tenir chacun au courant.  
Aptitude à Planifier & Organiser: Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; Hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; Prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; Tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; Suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; Tirer le meilleur parti du temps dont on dispose. 
Qualifications: 
Études: Diplôme universitaire de deuxième cycle (Licence/Maîtrise ou équivalent) en droit, sciences politiques, relations internationales, sciences sociales ou domaine apparenté. Un diplôme universitaire de premier cycle combiné à un supplément de deux années d’expérience professionnelle confère la qualification (total 4 ans) et eut être accepté en lieu et place du diplôme de deuxième cycle en droit, sciences politiques, relations internationales, sciences sociales ou domaine apparenté.  
Expérience: Un minimum de deux (2) ans d’expérience acquise progressivement en responsabilité dans les droits de l’homme ou dans un domaine étroitement connexe est  exigé. MAIS, un minimum de quatre (4) ans d’expérience professionnelle avec un diplôme de premier cycle  (diplôme de gradué ou équivalent) dans le même domaine en lieu et place du diplôme de deuxième cycle (Licence/Maîtrise ou équivalent).  
Expérience en matière des normes internationales des droits de l‘homme, instruments et mécanismes souhitable. Expérience précédente en surveillance des droits de l’homme et rapportage et sur/ou en renforcement des capacités pour la promotion et la protection des droits de l’homme vivement souhaitable. Experience en matière de travail de protection des droits de l’homme souhaitable.  
 Langue: l’anglais et le français sont les langues de travail des Nations Unies. Pour ce poste, la maîtrise du français parlé et écrit est exigée. La maîtrise de l’anglais oral et écrit est un avantage supplémentaire. 
Mode d’évaluation 
L’évaluation des candidats qualifiés peut inclure un test ou un entretien basé sur l’évaluation des compétences, ou les deux.    
COMMENT POSTULER 

  1. Les candidats qualifiés intéressés doivent sont appelés à soumettre leurs demandes accompagnées d’une lettre de motivation ensemble avec  la fiche de Notice Personnelle des Nations Unies (P-11) ci-jointe seulement.
  2. Soumettre les demandes par courriel UNIQUEMENT à: monusco-hrsrecruitment@un.org  Le dépôt de courrier ne sera pas accepté.
  3. Toutes les demandes DOIVENT porter le numéro de la vacance  attribuée par la MONUSCO sur la ligne de l’objet dans leur courriel.         i.e.   MONUSCO/17/Human Rights/2018
  4. Tous les candidats SONT TENUS d’indiquer leur numéro de téléphone et leur adresse de courriel avec lieu de résidence. Les demandes qui ne portent pas le numéro de téléphone et  l’adresse de courriel avec lieu de résidence  NE SERONT PAS ACCEPTÉES.
  5. Les demandes reçues après la date limite ne SERONT PAS ACCEPTÉES. 
  6. SEULS les candidats retenus seront contactés pour un TEST DE CORROBORATION écrit et des tests d’évaluation BASÉS SUR LES COMPÉTENCES.
  7. Conformément à la politique de l’ONU sur la parité du genre, LES CANDIDATES  QUALIFIÉES SONT VIVEMENT INVITÉES À POSTULER.  

LES NATIONS UNIES NE PERÇOIVENT AUCUN FRAIS A UN QUELCONQUE STADE DU PROCESSUS DE RECRUTEMENT (DEMANDE, ENTRETIEN, TRAITEMENT, FORMATION NI D’AUTRES FRAIS QUELCONQUES). LES NATIONS UNIES NE S’INTÉRESSENT PAS AUX INFORMATIONS SUR LES COMPTES BANCAIRES.

Partager avec vos amis: