Assemblée nationale : 23 députés dont Martin Fayulu et Vital Kamerhe, renoncent à leur mandat

Vingt-trois députés nationaux sur les 485 élus sur toute l’étendue de la RDC ont renoncé à leursmandats des députés nationaux. Parmi eux : Martin Fayulu, qui revendique toujours sa victoire à l’élection présidentielle, et Vital Kamerhe, Directeur de cabinet du chef de l’Etat, qui laissent leurssièges à leurs premiers suppléants. A ce nombre, il faut ajouter deux députés décédés après leur élection.

C’est ce qu’a annoncée le bureau de l’Assemblée nationale au cours de la plénière de mercredi 6 mars portant sur l’examen du règlement d’ordre intérieur.

Après la présentation de l’économie du rapport de la commission spéciale chargée de l’élaboration de ce texte, plusieurs députés se sont succédé au perchoir de l’Assemblée nationale pour amender le projet de règlement.

Le débat a tourné principalement autour des innovations contenues dans l’actuel règlement d’ordre intérieur. Il y a notamment la mise en place des nouvelles commissions, les mesures de lutte contre l’absentéisme des députés mais aussi les garanties pour renforcer le contrôle parlementaire.

A propos des trois nouvelles commissions, le député François Nzekuye propose la fusion.

« Il nous semble cohérent de joindre la commission Genre, famille et enfant et la commission des Droits de l’homme pour éviter la confusion longtemps entretenue qui veut donner l’impression que le genre est une affaire exclusivement réservée à la femme », a indiqué François Nzekuye.

Quant à la question du contrôle parlementaire, les députés du FCC soutiennent que les motions incidentielles bloquent les motions de censure et de défiance.  Ce que rejette l’Opposition.

« La motion de censure c’est très important parce qu’il y va de notre avenir. Parce que après 5 ans, on nous dira, l’opposition vous n’avez pas contrôlé. Nous n’avons pas contrôlé parce qu’il y a des collègues qui viennent avec des velléités telles qu’il faut étouffer une motion d’essence constitutionnelle par une motion d’essence réglementaire », a réagi Daniel Mbayo.

Les amendements ont donc été envoyés à la commission spéciale pour examen approfondi avant l’adoption finale du règlement d’ordre intérieur au cours de la prochaine plénière.

Partager avec vos amis: