« la CENCO n’abandonnera jamais son engagement pour l’avènement de l’Etat de droit »

Des évêques membres de la CENCO lors de l’ouverture du dialogue national inclusif à Kinshasa, le 08/12/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

« Nous n’abandonnerons jamais notre engagement  pour l’avènement d’un Etat de droit  en RDC » ont déclaré les évêques de la CENCO à la clôture  de leur assemblée plénière extraordinaire tenue du 15 au 17 février à Kinshasa.

Dans une déclaration rendue publique ce lundi,  la CENCO réaffirme l’urgence des élections et  recommande pour cela l’application effective et intégrale «  des dispositions en souffrance  de l’accord de la Saint Sylvestre ».

Parmi ces dispositions en souffrance, les prélats catholiques épinglent notamment le parachèvement des mesures de décrispation du climat politique, la redynamisation de la CENI et les dispositions relatives au Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC).

Les prélats catholiques demandent aux autorités d’annuler les édits interdisant les manifestations publiques et d’engager des poursuites à l’encontre «  de ceux qui ont commis des actes délictueux lors des marches organisées par le Comité Laïc de coordination (CLC) ».

Ils recommandent par ailleurs  aux autorités policières de prendre les dispositions pour encadrer les marches pacifiques «  comme cela se fait ailleurs ».

La CENCO rend par ailleurs hommages aux morts et aux blessés et expriment sa compassion aux familles éprouvées par la perte de leurs lors des marches du 31 décembre 2017 et du 21 janvier 2018.

« Machine à voter »

Sur la Machine à voter dont l’usage aux futures échéances électorales divise la classe politique, la CENCO recommande à la CENI d’accepter la certification de ces machines par des experts internationaux pour lever toute équivoque et toutes les suspicions.

via radiookapi

Partager avec vos amis: