Festival Amani : un projet pour le Kasaï-Central déposé aux organisateurs

Vue du Festival Amani à Goma (Nord-Kivu)/Ph. Nzi Rwakabuba

Les organisateurs du Festival Amani envisagent d’organiser « pour bientôt » le même festival dans la province du Kasaï-Central. Guillaume Bisimwa, le directeur du Festival Amani l’a indiqué dimanche à la clôture de la cinquième édition de ce festival de danses et musiques à Goma.

« Ça nous a émerveillé et je me suis dit : on doit tirer aussi quelque chose de cette expérience, pour le faire ailleurs. Il y a déjà un projet qui nous a été présenté pour la province du Kasaï-Central. Et bientôt là, on va le faire » a annoncé M. Bisimwa.

Il estime que ce Festival est un instrument efficace pour accompagner la recherche de la paix dans des régions touchées par les violences.

Evoquant la cinquième édition du Festival Amani qui s’est achevé dimanche à Goma, Guillaume Bisimwa s’est réjoui d’un évènement culturel qui a réuni durant trois jours environ 35 000 festivaliers. « Un succès », s’est-il félicité.

D’après lui, cet évènement culturel a coûté 350 000 USD. Il a également connu la participation de plusieurs artistes de la RDC et des pays frontaliers comme le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi, a-t-il souligné.

Au-delà de l’aspect festif, les organisateurs ont sensibilisé les festivaliers sur  la non utilisation des enfants dans les forces et groupes armés, la prévention contre le VIH/Sida, la protection du parc des Virunga et l’entrepreneuriat des jeunes.

« Puisque les jeunes sont beaucoup sollicités dans les antivaleurs, nous avons estimé que l’entrepreneuriat peut réduire le chômage et donc accompagner la recherche de la paix » a expliqué le directeur du Festival Amani.

Partager avec vos amis: