L’intersyndical de TRANSCO appelle à la reprise du travail à Kinshasa

L’intersyndical de la Société transport du Congo (TRANSCO) demande aux agents de reprendre le travail dès ce jeudi 31 janvier car toutes les revendications inscrites dans leur cahier de charge ont été résolues par le président de la République. Cet appel a été lancé mercredi 30 janvier à l’issue d’une réunion que les syndicalistes ont eue avec le vice-premier ministre chargé de Transports sur la situation de cette grève.

Nelson de Mudiwamba, vice-président de l’intersyndical de TRANSCO reconnait que la présidence de la République a trouvé la solution aux revendications relatives notamment à la prime de 50 000 francs congolais des agents et le treizième mois qui n’étaient pas payés.

« Nous demandons aux agents de reprendre le travail pour aider la population kinoise. Ce sont leurs frères, leurs parents, ce sont leurs oncles, ce sont leurs enfants qui prennent place à bord de ces bus. Aujourd’hui, tout le monde est en souffrance, même leurs propres familles sont en souffrance », a-t-il déclaré.

Les agents TRANSCO refusent de reprendre le travail tel qu’ordonné par le président de la République, a déploré mardi 29 janvier le Directeur général de cette entreprise des transports, Michel Kirumba. Ce dernier a accusé son adjoint et le vice-premier ministre des Transports d’être derrière cette « grève sauvage ». Ce que nient ces derniers.

Depuis lundi, la population éprouve d’énormes difficultés pour se déplacer, à cause de cette grève, qui paralyse la principale société de transport en commun à Kinshasa.

radiookapi via simcongo

Partager avec vos amis: