Mbandaka : 40 millions USD supplémentaires pour le PARRSA au Nord-Equateur

Le budget additionnel du Programme d’appui à la réhabilitation et à la relance du secteur agricole (PARRSA) au Nord-Equateur a été adopté samedi 22 décembre à Gemena, à la hauteur de à 40 millions de dollars américains. L’adoption est intervenue après trois jours des travaux entre les experts de la Banque mondiale, du ministère de l’Agriculture du gouvernement central et les ministres provinciaux de l’agriculture et de développement rural de la Mongala, du Nord et du Sud-Ubangi.

Ces 40 millions USD s’ajoutent à 150 millions du précédent projet de cinq ans, dont l’exécution n’avait pas couvert toutes les activités prévues, avaient estimé les autorités des trois provinces bénéficiaires après évaluation. Il s’agit de celles du Nord et du Sud-Ubangi ainsi que de la Mongala. Le budget additionnel, qui vient d’être adopté, vise l’amélioration de l’agriculture animale et végétale.

Pour les cultures pérennes, le PARRSA, précise le coordonnateur du projet, s’assigne comme mission d’aider les planteurs à augmenter 3 700 hectares supplémentaires de café cultivé et 1 300 hectares de cacao. De la même façon, le PARRSA va assister les éleveurs de petits ruminants et de la volaille à augmenter leur production.

Ce budget additionnel sera également affecté à l’entretien des routes de desserte agricole et à l’ouverture de nouveaux tronçons routiers pour aider les paysans à évacuer leur production vers les centres de commercialisation.

Les parties prenantes de ces trois provinces se sont engagées à suivre de très près l’exécution de ce budget additionnel du PARRSA, qui doit prendre fin en mars 2020, en vue d’éviter les ratés du précédent projet.

Via radiookapi

Partager avec vos amis: