Batch Recruitment: Administrateurs à la Communication pour le Development, NOB TA , RDC (Kisangani et Goma), Poste réservés aux nationaux de la RDC

Job no: 519907
Work type: Temporary Appointment
Location: Congo, Dem. Rep
Categories: Communication for Development (C4D), NO-2

  1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION:

Dans le processus d’éradication de la poliomyélite, la RDC dont le dernier cas de Polio Virus Sauvage (PVS) remonte à 2011, a été certifié libre de circulation de PVS en novembre 2015.
Le pays n’avait pas notifié de cas de polio virus dérivé (PVDVc2) depuis 2012. Cependant, à partir du mois d’avril 2017, trois (3) cas de PVDVc2 sont isolés à l’INRB (Institut National de recherche biologique) dans la zone de santé de la province du Maniema et dans la province de Haut-Lomami. Le 8 mai 2017, le laboratoire de NICD SA confirma l’épidémie de PVDVc2 dans les zones de santé de Kindu ( Maniema) et Butumba (Haut Lomami). Ensuite l’épidémie s’est propagée dans le Tanganyika, le Haut Katanga l’Ituri et la Mongala.
Entre 2017 et 2018 42 cas de PVDVc2 ont été confirmés dans le pays. De juin à décembre 2017, quatre (04) campagnes de ripostes vaccinales au VPOm2 ainsi qu’un ratissage ont été organisés dans différentes zones de santé. En 2018 il y a eu un total de 8 campagnes en différents provinces en couvrant 16 provinces (9 provinces et 7 provinces du Sud). Lors des évaluations des AVS de juillet-octobre 2018 par le COUP et les partenaires différents analyses ont été menés par rapport à la C4D :
• Le niveau d’information des parents s’est amélioré entre le Round 1 et Round 2 dans les 16 provinces ;
• Les interventions auprès des leaders réfractaires ont permis d’avoir l’adhésion de 72% des leaders a la vaccination, 15% ont accepté sous condition (autres) par peur de la réaction de leur communauté. Ils ont proposé de faire la vaccination la nuit, ou sans marquage des enfants et des maisons ou en dehors de leur communauté.
• Il y a eu une réduction sensible de la proportion des refus et des absences
Les résultats des efforts menés par les équipes, le progrès et l’amélioration sont évidents. Néanmoins il reste encore de nombreux défis à adresser les prochains mois afin de renforcer la qualité des interventions C4D dans les provinces cibles. La surveillance à base communautaire et la vaccination de routine doivent être renforcées et le maintien des acquis en termes de communication doit être assuré. La proportion d’enfants non vaccinés dus aux absences reste préoccupante car malgré le bon niveau d’information des parents, et l’adhésion de certains leaders, la réduction de la proportion des refus, les absences persistent.
Dans la perspective de renforcer la C4D dans la lutte contre la polio il est nécessaire de :
• Développer une stratégie de communication en faveur de la vaccination de routine en vue de susciter davantage la demande de vaccination ;
• Maintenir le contact avec les leaders des groupes réfractaires en vue de renforcer la confiance avec les services de vaccination ;
• Poursuivre le plaidoyer auprès des autorités afin de garantir leur engagement soutenu à garantir un système de vaccination de qualité conformément à la déclaration de Kinshasa ;
• Poursuivre l’appui technique (staff C4D) en faveur de la surveillance à base communautaire et de la promotion de la demande de vaccination ;
• Appuyer le renforcement des capacités des AC en vue de soutenir la mise en œuvre des Plans d’Action Communautaire des CAC ;
• Actualiser, mettre en œuvre, suivre et évaluer les micros plans de communication élaborés sur base d’une analyse comportementale approfondie, prenant en compte les données comportementales et environnementales, collectées, disponibles dans les zones de santé et au niveau provincial.
Pour accompagner les efforts du pays en communication et mobilisation sociale, l’UNICEF engage des ressources humaines et appuie des activités aux différents niveaux. Un focus sera mis sur la stratégie C4D Polio et PFE au niveau des sous bureau UNICEF, l’appropriation de la dynamique communautaire en faveur de la vaccination, le maintien et l’amélioration de la participation des APA, l’approche communication village par village, sans oublier l’analyse plus exhaustive des canaux de communication les plus efficaces identifiés dans les zones ciblées. Pour ce faire, 2 NOB spécialistes en C4D seront recrutés pour le sous bureau de Kisangani et de Goma deux provinces sélectionnées parmi les 12 reprises dans la stratégie pour 2019.

  1. But et Objectifs:

Sous la supervision générale du Chef de section de la Communication pour le Développement, la spécialiste en C4D a niveau nationale, sous la supervision directe du Chef de Bureau et du Coordonnateur Provinciale Polio, les 2 NOB auront pour objectif développer une stratégie C4D pour leurs provinces, le renforcement des capacités des équipes de communication dans le cadre de la lutte contre la poliomyélite au niveau provincial et appuyer toutes les activités en lien avec la Polio et la vaccination de routine en général. En vue de la pérennisation des acquis pendant le temps d’intervention, les 2 NOB accompagneront les sous bureau et les provinces pour la mise en œuvre d’un plan stratégique C4D Polio, ainsi que certaines zones de sante cibles dans la redynamisation ou créations des cellules d’action communautaire (CAC) ainsi que dans leur développement de plan d’action communautaire avec un focus sur la vaccination et la surveillance à base communautaire. De plus un appui sur la contextualisation et adaptation des outils et supports de C4D serait envisagé.
Ainsi, en cas d’organisation d’une campagne de riposte, les NOB devront apporter un appui à l’analyse de la dynamique du contexte, a la planification, a la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation des activités de communication au niveau de la province dans laquelle ils seront déployés. Dans cette perspective, ils devront travailler également en étroite collaboration avec les DPS concernées.

  1. Tâches principales à accomplir:

De façon détaillée, les NOB auront pour tâches :
3.1. Activités générales (scenario sans épidémie et sans riposte)

  1. Renforcer la C4D dans les sous bureau UNICEF avec une approche transversal qui intègre toutes les sections.
  2. Développer un plan strategique C4D pour la lutte contre la Polio dans les provinces de leur responsabilité
  3. Appuyer la création, mise en œuvre, suivi et évaluation de FT avec le partenaire ainsi que la gestion du processus de payement
  4. Faire un analyse de contexte, récolter de donnes sociales et de communication
  5. Former les équipes provinciales et les ECZS dans la C4D pour accroitre la demande de la vaccination, renforcer la surveillance à base communautaire, vaincre les raisons de non vaccination.
  6. Adapter le curricula ainsi que les supports de formation selon le contexte de la province et les analyses de résultats de l’étude qualitatif.
  7. Appuyer la création ou la redynamisation des CAC et la mise en œuvre leur plan d’action communautaire avec un focus dans la recherche d’appui des partenaires locaux et la mobilisation des ressources au niveau communautaire.
  8. Réaliser des supervisions formatives au niveau zone de sante.
  9. Appuyer l’actualisation et suivi la cartographie des populations spéciales et le développement de stratégies spécifiques pour cibler ces populations (Populations résistantes, populations déplacées ou refugiées, populations minières, populations nomades…).
  10. Documenter les expériences de communication et les leçons apprises dans le cadre de la lutte contre la polio.
  11. Des autres activités en lien avec la Polio.
    3.2. Avant la riposte
  12. Dès la prise de fonction, élaborer un plan de travail en prenant en compte l’appui à la riposte, aux activités de vaccination supplémentaire contre la polio et à la surveillance communautaire des PFA
  13. Appuyer le développement des micro-plans de communication basés sur les évidences et intégrant les activités de routine, supplémentaires et de la surveillance des MEV
  14. Appuyer l’actualisation de la cartographie des résistances et des populations d’accès difficiles
  15. Apporter un appui dans l’élaboration de la cartographie des équipes de communication (relais communautaires et aidants communautaires
  16. Organiser la supervision prospective dans les aires de santé/zones de santé à haut risque
  17. Appuyer le renforcement des capacités des ECZS, des superviseurs des axes, des superviseurs des équipes de vaccination, du personnel des équipes de vaccination et des sites de stockage, des mobilisateurs et aidants communautaires en communication en tenant compte les spécificités des zones de santé
  18. S’assurer de la distribution à temps et conforment au plan des supports et autres intrants de la Communication
  19. S’assurer de l’envoi de la FT et de l’arrivée effective et à temps des fonds de la campagne destinés aux ZS aussi bien au niveau provincial qu’au niveau opérationnel.
  20. Appuyer les initiatives de mobilisation des ressources financières locales en appui à la campagne
  21. Appuyer le sondage rapide avant chaque campagne afin d’évaluer le niveau d’information des parents et gardiens d’enfants
  22. Appuyer les zones de santé/antenne dans la mise en œuvre des micro-plans élaborés.
  23. Appuyer le plaidoyer et la sensibilisation en faveur du PEV systématique et de la surveillance des maladies
    Pendant la riposte
  24. Organiser la supervision de la campagne, en priorité dans les aires de santé/zones de santé à problèmes, avec accent sur les aires de santé/zones de santé avec populations réfractaires, spéciales et d’accès difficiles
  25. Inciter la participation des acteurs de la communication aux réunions des comités de coordination à tous les niveaux
  26. Stimuler la participation des leaders communautaires à la mobilisation de la population en faveur de la campagne
  27. Appuyer la mise en œuvre des micro-plans dans les zones de santé.
    Après la riposte
  28. Appuyer l’évaluation des activités de la campagne au niveau de la zone de santé/antenne concernée. Et autant que faire se peut récolter et consolider des données socio-comportementales et communicationnelles (tant qualitatives que quantitatives)
  29. Documenter les expériences de communication et les leçons apprises dans le cadre de la lutte contre la polio.
  30. Résultats attendus:

• Une stratégie C4D Polio est développée dans la province et mise en oeuvre
• Les acteurs de communication de niveau provincial ont amélioré leurs connaissances et compétences par rapport à la communication dans la vaccination en campagne, en routine, surveillance et campagne, ainsi que dans la micro planification. ( Post-tests et rapports de suivis)
• La création, supervision et évaluation des FT ainsi que le suivi de processus de payement est fait
• Un rapport d’analyse du contexte est partage
• Les DPS sont appuyés dans les activités de C4D de leur plan de contingence
• Les zones de santé cibles appuyés disposent d’un micro-plan C4D Polio basé sur les données épidémiologiques et socio-anthropologiques collectées lors des séances de diagnostic communautaire et des analyses comportementales assorti d’un plan de suivi-évaluation de la mise en œuvre (pour les aspects qualité, quantité et résultats des interventions) ;
• Des CAC dans certaines ZS cibles sont créés et opérationnels/ les existants sont redynamisés, et elles disposent d’un plan d’action communautaire en faveur de la vaccination et autres PFE.
• La cartographie des groupes réfractaires et populations spéciales dans sa zone d’intervention est mise à jour régulièrement, disponible et partagé avec le niveau central ;
• Les visites de plaidoyer auprès des leaders de groupes réfractaires sont documentées et transmises en ligne a travers l’application kob collect.
• L’adhésion des groupes réfractaires à la vaccination dans la province ;
• Des actions définis pour augmenter la demande de la vaccination entre les groupes cites avant sont inclus dans les micro planifications et suivis
• Le taux d’abandon de la vaccination de routine est réduit et/ou maintenu dans les limites acceptables dans sa zone d’intervention.
• Les APA, les autorités religieuses et communautaires s’engagent en faveur de la vaccination de leurs enfants
• Les ressources mobilisées localement augmentent, sont documentes et témoignent du résultat de l’engagement communautaire
• La communauté participe activement à la surveillance communautaire des PFA (indicateur à mesurer)

  1. Qualifications et compétences requises :

• Etre de nationalité congolaise
• Etre titulaire d’un diplôme supérieur (Licence) en Communication sociale, en sciences sociales ou dans un domaine connexe.
• Avoir une bonne expérience d’au moins 3 ans dans la communication, mobilisation sociale et participation communautaire en faveur de la vaccination contre la poliomyélite serait un atout majeur.
• Avoir une bonne connaissance de la politique nationale de santé et des réalités locales
• Pouvoir travailler dans un environnement international et multiculturel.
• Pouvoir travailler de façon indépendante et en équipe.
• Avoir de bonnes aptitudes en communication.
• Avoir une très bonne connaissance des langues locales de la province d’intervention.
• Pouvoir maîtriser les logiciels de gestion de base de données et de traitement de texte (Excel, Word, Power point sous Windows).

Advertised: 14 Feb 2019 W. Central Africa Standard Time
Applications close: 20 Feb 2019 11:55 PM W. Central Africa Standard Time

Partager avec vos amis: