RDC : 80.000 enfants expulsés d’Angola en détresse, alerte l’UNICEF

Les expulsions massives des ressortissants congolais d’Angola se poursuivent et l’UNICEF a tiré mardi 30 octobre la sonnette d’alarme sur le sort des enfants. Selon l’agence onusienne, près de 80.000 enfants retournés d’Angola ont besoin d’une assistance humanitaire immédiate.

« Des milliers d’enfants marchent sur de longues distances, exposés aux intempéries, à la faim, à l’insécurité et au risque de violence », a déclaré le représentant de l’UNICEF en RDC.

Au cours d’un point de presse mardi à Genève, le porte-parole de l’UNICEF,Christophe Boulierac, est revenu sur la situation alarmante de ces enfants vulnérables. Selon lui, l’arrivée de rapatriés congolais au cours des dernières semaines s’est produite principalement dans la province du Kasaï, bien que certains enfants et familles soient rentrés dans les provinces voisines, notamment le Kasaï central et au Kwango.

La Haut-commissaire de l’ONU aux Droits de l’homme a demandé à Luanda de suspendre les expulsions en cours, jusqu’à ce qu’il mette en place un système pour assurer que tous ces retours soient effectués en plein respect de l’état des droits et des droits de ces migrants.
Selon Julie Delivero du bureau Afrique du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme à Genève, le haut-commissariat « a constaté qu’il y a eu un usage excessif de la force pour renvoyer ces personnes et on a documenté au moins six morts et cent personnes qui ont été blessées et on a reçu des allégations de meurtre qu’on n’a pas encore confirmé. »

via radiookapi

Partager avec vos amis: