RDC : Félix Tshisekedi « ni demandeur, ni preneur » d’un poste à la primature

 

Felix Tshisekedi, chef de la délégation du Rassemblement aux négociations du centre interdiocésain

Felix Tshisekedi, chef de la délégation du Rassemblement aux négociations du centre interdiocésain, le 31/12/2016 à Kinshasa lors de la cérémonie de signature de l’accord politique. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

« Je confirme à notre peuple que l’UDPS et son président ne sont ni demandeurs ni preneurs d’une quelconque offre de ce genre. Ils demeurent profondément attachés aux aspirations du peuple congolais pour une alternance démocratique au pouvoir par des élections crédibles et transparences », a affirmé Félix Tshisekedi.

Dans sa livraison du 13 avril dernier, le quotidien Le Potentiel a fait pat d’une rumeur sur un éventuel rapprochement entre le président Joseph Kabila et certains opposants tels que Félix Tshisekedi de l’UDPS, Vital Kamerhe de l’UNC et Jean-Pierre Bemba du MLC, mais aussi la plateforme Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi.

Le chef de l’Etat aurait voulu offrir la primature et le Conseil national de suivi de l’accord de la Saint Sylvestre (CNSA) « à la vraie opposition en échange d’un éventuel report des élections en 2020. »

Démentant cette rumeur, Félix Tshisekedi, dit ne s’en tenir qu’à l’alternance démocratique qui passe par l’organisation des élections crédibles et crédibles.

« Le cadre et les conditions de réalisation de cet objectif passent impérativement par la mise en application intégrale et effective de l’accord de la Saint-Sylvestre pour la sortie de la crise », a-t-il dit dans son communiqué.

Partager avec vos amis: