RDC : le FPI encourage l’entreprenariat féminin

Patrice Kitebi, directeur général du Fonds de promotion de l’industrie (FPI) lors de l’ouverture d’un atelier à Kinshasa, le 17/08/2017. Radio Okapi/Photo John Bompengo

Patrice Kitebi, directeur général du Fonds de promotion de l’industrie (FPI) lors de l’ouverture d’un atelier à Kinshasa, le 17/08/2017. Radio Okapi/Photo John Bompengo

Le Fonds pour la promotion des investissements (FPI) souhaite financer des projets dirigés par des femmes et des jeunes entrepreneurs congolais. Son directeur général, Patrice Kitebi, l’a affirmé jeudi 12 avril, à l’ouverture d’un atelier de deux jours qui se tient à Kinshasa. Il a indiqué que ces assises ont pour objectif de présenter le résultat de l’étude de faisabilité pour cerner les caractéristiques de la demande, de manière à adapter l’offre de service aux jeunes, et à leurs besoins réels.

Selon lui, il s’agira aussi de valider la stratégie préconisée dans le cadre de ladite étude, en essayant d’obtenir les réflexions de toutes les parties prenantes pour que cette stratégie soit au mieux conforme aux attentes de la classe des jeunes entrepreneurs.

«Mais nous avons dans notre stratégie triennale un objectif à atteindre en matière de l’entreprenariat féminin. Nous souhaitons qu’au minimum, 15% des projets que nous allons financer proviennent de l’entreprenariat féminin», a suggéré M. Kitebi.

Concernant la stratégie sur l’accompagnement des jeunes entrepreneurs congolais, Patrice Kitebi fait savoir que le FPI a opté «pour une approche plus systémique visant d’abord à faire une analyse de la demande des jeunes».

«Il y a comme une espèce de fait de mode où vous voyez souvent les gens parler de start-up et vouloir en créer. Nous allons étudier pour savoir de quoi les jeunes ont besoin, dans quel secteur les jeunes se trouvent-ils et quelles sont les difficultés auxquelles ils sont confrontés et qu’est-ce qu’il faut faire pour les accompagner à croitre entant qu’entrepreneurs», a souligné M. Kitebi.

Partager avec vos amis: