RDC : le prix du baril à la base de la hausse du prix du carburant, explique le ministre de l’Economie

Une seule pompe en service dans une station-service pour servir des automobilistes à Kinshasa, le 30/08/2017, lors de la pénurie du carburant. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Une seule pompe en service dans une station-service pour servir des automobilistes à Kinshasa, le 30/08/2017, lors de la pénurie du carburant. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le prix du carburant a augmenté à la suite de la hausse du prix du baril dans le marché mondial, a expliqué dimanche 22 avril le ministre de l’Economie, Joseph Kapika. Selon lui, le réajustement s’est fait en trois étapes pour éviter l’incidence trop remarqué sur le pouvoir d’achat.

« C’est à la suite de l’augmentation du prix du baril que nous avons été obligés de revoir cette augmentation en trois paliers. Maintenant c’est le troisième palier », a affirmé le ministre.

Le prix du carburant est revu à la hausse pour la troisième fois depuis le début de cette année sur toute l’étendue de la RDC.  Suivant la nouvelle structure des prix adoptée par le ministère de l’Economie en concertation avec les pétroliers, le prix du litre de l’essence est de passé de 1890 (1.18 USD) à 1980 FC (1.23 USD), et le gasoil se vend à 1970 FC (1.23 USD).

Il a indiqué que cette augmentation par étapes a été décidée pour « ne pas peser sur le pouvoir d’achat. »

Certains observateurs font remarquer que le prix du carburant n’avait pas baissé, malgré la baisse du prix du baril sur le marché mondial.

Selon le ministre, cette situation a été due à l’instabilité du taux du change.

« Il y a trois paramètres à prendre en compte : le prix du baril, le taux de change et le volume de consommation. A cette période de la baisse du prix du baril, nous avions subi le taux de change. Nous tenons compte de tous ces paramètres », a fait savoir M. Kapika.

Partager avec vos amis: